Consommation collaborative

Un cadre réglementaire en évolution pour le SAP

Le service à la personne a toujours bénéficié de l’aide de l’Etat, que ce soit des réductions fiscales ou des aides directes. Depuis les années 90, le cadre réglementaire du service à la personne est en constante évolution. De 1990 à 2011, l’enveloppe globale des aides fiscales ou aides directes ne cessent d’augmenter ce qui a permis la création de plusieurs centaines de milliers d’emplois. Cependant, la crise économique que nous traversons pousse les gouvernements à la recherche de nouveaux impôts et ils ont commencé en 2011 à réduire leur soutien à ce secteur d’activité… Cependant, leur marge de manœuvre est faible afin de ne pas détruire de l’activité et de l’emploi car ce secteur pèse pour 16.5 milliards d’€ de valeur ajoutée et correspond à 4% de l’emploi en France.

Entre 2005 et 2008, 2 plans ont été mis en place. Entrée en vigueur en 2006, la loi Borloo s’inscrit dans la tendance des précédentes réformes. Elle a pour objectif principal la création de 500000 emplois sur 3 ans et le plan 2 qui remplace la loi Borloo, mise en place en mars 2009 a comme nouvel objectif principal la création de 100000 emplois par ans.

Le plan Borloo

Les objectifs et les mesures principales du plan Borloo  :

1) Promouvoir un accès universel à des services de qualité et augmenter le nombre d’enseignes. (Lancement de campagnes d’information auprès du grand public sur le SAP et les CESU.

  • 2) Réforme de l’État pour mieux connaitre les services : (création de l’ANSP, Agence Nationale des services à la personne, mise en place d’une commission permanente de concertation pour les services)
  • 3) Evolution et adaptation de la réglementation :

-Pour les employeurs (allègement des charges des employeurs, création CESU, diffusion d’un livret sur les services à la personne pour les particuliers)

-Pour les salariés (favoriser l’orientation des chômeurs vers le SAP, Améliorer les conditions de travail et enfin améliorer les droits sociaux des salariés)

-Mesures pour professionnaliser le secteur :(Améliorer la formation des acteurs, mise en place de procédures d’agrément basées sur des critères de qualité)

La loi BORLOO et la fiscalité :

  • 1) Prolongement de la TVA à 5.5% pour le SAP et pour les structures agréées.
  • 2) Prolongement de la réduction d’impôts de 50% : plafonner à 12000 € par ans cette réduction d’IR correspond à 50% des montants engagés. Le plafond peut être augmenté de 1500 € pour chaque enfant de moins de 3 ans supplémentaires à charge et pour chaque personne de plus de 65 ans à charge.
  • 3) Exonération des cotisations sociales pour l’ensemble des services : avant cette loi l’exonération était réservée aux entreprises agréées travaillant pour des personnes handicapées et/ou dépendantes et toutes personnes âgées de plus de 70 ans. Tous les organismes agréés sont exonérés de cotisations patronales plafonnées au niveau du SMIC.

La mise en place du CESU par le plan BORLOO a pour objectif de faciliter l’accès au SAP. Deux types de CESU existent. Le CESU déclaratif permet de rémunérer une personne travaillant au domicile et employé directement. Il  s’obtient auprès des établissements bancaires ou sur le site www.cesu.urssaf.fr. Et le CESU, pré financé qui permet de rémunérer à la fois les personnes travaillant directement à domicile mais aussi les personnes employées par l’intermédiaire d’une entreprise ou d’une association du secteur du service à la personne.

Le plan 2 :

Afin de relancer le service à la personne le plan 2 est mis en place en mars 2009, il comprend 11 mesures et trois objectifs majeurs : création d’emplois, 100000 par ans. Professionnaliser le secteur et en améliorer la qualité et simplifier les outils de diffusion du CESU. Les objectifs et les mesures principales du plan 2 :

1) Création d’emplois :
-Financer les chèques d’emploi à domicile (300 M€ de versement à des publics ciblés en 2009)
-Développer des nouvelles activités (aide aux aidants familiaux, audit éco-habitat, assistance informatique à distance…).
-Développer internet chez les Seniors avec une aide de 30€/mois + un ordinateur.
2) Renforcer l’information chez pôle emploi
-Aider la création d’entreprise dans ce secteur (ex : prêt à taux zéro)
3) Professionnaliser le secteur et la qualité des intervenants :
-Améliorer la formation (développement VAE, campagnes d’information)
-Mieux informer les particuliers employeurs sur les droits de leurs employés
-Mise en place d’un baromètre pour mesurer la professionnalisation du secteur

4) Simplification du CESU
-Assouplissement des règles du CESU préfinancé :
-Inciter les départements à utiliser le CESU
-Simplification des procédures d’agrément pour le SAP
 

Les dernières réformes :

Afin de compenser la hausse de la TVA, le gouvernement  a  relevé le plafond pour certains services… Comme le jardinage, le plafond est passé de 3000 € en 2012 à 5000 € au premier juillet 2013. Le dépannage informatique, le plafond est passé de 1000 € à 3000 € en 2013

En effet, la hausse de la TVA est passée en juillet 2013 de 7% à 20% pour ces dits services, Il s’agit d’un véritable coup de frein pour le service à la personne, pour les professionnels du secteur et enfin pour les contribuables qui voient leur note s’alourdir. La hausse de la TVA pourra s’étendre à d’autres services comme (cours à domicile (hors soutien scolaire), entretien des résidences principales et secondaires) Sans pour autant augmenter le plafond !!!

 

 

NOUS AVONS TESTE POUR VOUS – laruchequiditoui.fr – Site achats groupés

Qu’est-ce que laruchequiditoui ?

La ruche qui dit oui est un concept qui permet à des voisins, des amis ou encore des connaissances de se regrouper afin d’acheter via un canal court, c’est-à-dire directement aux producteurs, des produits de leur région (achats groupés).

Logo du site de consommation collaborative laruchequiditoui.fr

Actuellement il y a de nombreux intermédiaires entre nous et le produit final que nous consommons (supermarché, grossiste, coopérative….). Ces nombreux intermédiaires augmentent le prix du produit final et réduisent la marge des producteurs aux produits des marges des différents intermédiaires.

Avec le site laruchequiditoui.fr, le circuit est raccourci entre nous et le producteur, c’est simple, c’est de la consommation collaborative !

A qui s’adresse laruchequiditoui ?

La ruche qui dit oui s’adresse à tous les Français (le réseau est disponible sur l’ensemble du territoire) désirant manger des produits sains de leur région. En faisant ce geste, nous mangeons des bons produits, de qualité mais nous faisons vivre et perdurer une économie indispensable pour notre terroir.

Comment ça marche ?

Derrière le nom « la ruche qui dit oui », il y a en fait des centaines de ruches. Il y en a peut-être près de chez vous. Si vous avez envie de créer une ruche car il n’y en a pas près de chez vous, vous pouvez le faire très facilement en vous rendant sur cette page. Vous pouvez aussi participer à une ruche déjà existante.

Une ruche est en fait un regroupement d’amis, de voisins, d’amis de voisins, d’amis d’amis de voisins… c’est clairement infini. Grâce à ce réseau impressionnant, nous allons pouvoir commander en gros ce qui est intéressant pour le producteur… et pour nous aussi d’ailleurs.

Tout commence par une offre que fait un producteur : « Je peux vous faire des pommes à 1,40€ le Kg si vous me prenez 100Kg ». Soyons honnête, une famille, même une grande famille ne peut pas consommer cette quantité de pommes. Mais grâce au réseau tentaculaire de voisins, d’amis, d’amis de voisins… c’est très facile. Des personnes vont prendre 1Kg, 10Kg, 8Kg…la totalité de 100Kg est clairement facile à atteindre.

Une fois la quantité de commande atteinte, le producteur livre les pommes à la ruche et les acheteurs de laruchequiditoui.fr viennent les récupérer.

Et dans la pratique ?

Comme le nom de la rubrique l’indique, nous avons testé ce site dans un cadre réel

- Inscription :
Le site ne demande que très peu d’information : nom, prénom, email, mot de passe, localisation. C’est simple, rapide et efficace
Inscription au site laruchequiditoui

- Choix de la ruche :
Après l’inscription, et la connexion sur son compte, le site laruchequiditoui.fr me propose 3 ruches autours de moi. Etant proche de La Rochelle, le site me propose des ruches sur La Rochelle (5Km), Bourgneuf (7Km) et Marans (21Km). Je décide de rejoindre la ruche de La Rochelle qui est la plus proche de moi. Mince je n’avais pas vu que celle-ci était en construction. Je n’ai donc plus trop le choix, je choisis la ruche de Bourgneuf. Comme pour l’inscription, c’est très bien fait, facile et efficace. La Mise en avant de « Ruche en construction » devrait être mieux à mon goût.
Choix de la ruche

- Inscription dans la ruche :
Je vais maintenant m’inscrire dans la ruche de Bourgneuf. Le site me demande quelques informations en plus pour finaliser mon inscription : adresse complète, téléphone, avatar. Rien à dire c’est top.
Inscription à ma ruche à La Rochelle

- Ma ruche :
Ah, enfin, j’arrive dans ma ruche. J’ai pas mal d’informations comme le jour de la distribution, l’adresse, les horaires, le nombre de producteurs (13, c’est pas mal), le nombre de membres (763, c’est super), quelques messages des producteurs, quelques commentaires des utilisateurs. Bref je suis dans ma ruche, et ça fait vraiment plaisir
Maruche à La Rochelle

- Les produits de ma ruche :
Bon ce n’est pas le tout mais j’ai envie de goûter aux merveilleux produits de ma région. Je décide donc de cliquer sur le bouton « Choisir mes produits » et la… c’est le drame, j’ai un message qui s’affiche me disant que la page n’est plus disponible. Mince ! Mais comment je vais faire ? J’ai beau chercher je ne vois pas.

Message du site laruchequiditoui

C’est bizarre, je décide de descendre jusqu’en bas de la page pour voir une bannière qui dit « Vente ouverte jusqu’au mercredi 09 avril ». OK, j’arrive trop tard. Autant je trouve le reste du site bien fait, autant là je suis un peu déçu. OK j’arrive au moment où la vente est terminée mais bon ça doit arriver à une majorité des personnes non ? Je ne pourrais donc pas poursuivre le test plus loin dommage.

Fin de la distribution laruchequiditoui.fr

Quelques chiffres

- 408 ruches ouvertes (en date d’avril 2014)
– 217 ruches en constructions (en date d’avril 2014)
– 24 personnes forment l’équipe laruchequiditoui (en date d’avril 2014)
– Laruchequiditoui a été créé en 2011
– 210 441 c’est le chiffre d’affaires réalisés en 2012

Carte d’identité de laruchequiditoui

URL : http://www.laruchequiditoui.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/laruchequiditoui
Twitter : https://twitter.com/ruchequiditoui – @ruchequiditoui
Google+ : https://plus.google.com/+LaRuchequiditOui
Youtube : https://www.youtube.com/user/LaRucheQuiDitOui
Blog : http://blog.laruchequiditoui.fr/
FAQ : http://support.laruchequiditoui.fr/home
Mail : support@laruchequiditoui.fr
Adresse : 208 rue Saint-Maur 75010 Paris

Business Model

- Les responsables de ruches sont rémunérés pour la mise à disposition de leur maison, le recrutement de clients, la communication…. Ce dédommagement est de l’ordre de 7,9% du prix de vente des produits vendus par la ruche.
– Le site prélève aussi une commission de 7,9% supplémentaire sur l’ensemble des produits vendus en ruche. En effet, le site propose un véritable outil de communication et un tableau de bord très efficace.

Ce que nous retenons de laruchequiditoui.fr

Les +
– L’idée est simple mais complétement utile et formidable pour notre terroir
– La simplicité et la rapidité d’inscription et du choix de la ruche
– L’image du site qui véhicule bien l’image terroir du site

Les-
– Certaines informations importantes ne sont pas bien mises en avant (ruche en construction, fin de la vente…) Pour La fin de la vente, un petit compteur de temps dans le header pourrait être une bonne solution.

 

Auteur Mathieu CUNIN

Co-fondateur du site vosheros.com et passionné de consommation collaborative.

NOUS AVONS TESTE POUR VOUS – zilok.com – Site de location

Qu’est-ce que zilok ?

Logo du site de location entre particuliers zilok

Le site zilok permet de mettre à disposition des outils, objets ou appareils que nous possédons sur le site zilok.com afin qu’une personne autour de nous puisse l’utiliser.

Il nous est tous arriver la « mésaventure du bricoleur du dimanche » qui consiste à vouloir bricoler tout en se rendant compte rapidement que nous n’avons pas l’ensemble des outils pour réaliser ce bricolage. Seul solution, prendre la voiture direction le magasin le plus proche de nous.

L’idée de zilok est ingénieuse ! Imaginez une énorme base de données qui regrouperait l’ensemble des outils que nos voisins possèdent. Super non ? Nous pourrions utiliser les outils de nos voisins sans même l’acheter, juste en le louant. C’est avantageux pour tout le monde, la location est prêt de chez nous (rapide, simple), c’est moins cher (économie), pas besoin d’entretenir (pas contraignant) et en plus c’est bon pour l’environnement.

Saviez-vous qu’une perceuse est utilisée en moyenne 8 min dans sa vie alors qu’elle a été fabriquée pour durer des centaines d’heures, dommage non ? Avez zilok.com, nous pouvons louer des valises, des perceuses, des sacs à dos, des raquettes de tennis…

Consommons utile, pensons consommation collaborative !

A qui s’adresse zilok.com ?

Le site zilok.com s’adresse aussi bien aux entreprises qu’aux particuliers.

Zilok est utile pour les personnes cherchant à louer des objets à proximité d’eux et aussi aux loueurs qui peuvent gagner de l’argent grâce à leurs locations.

Zilok est un site dédié pour ceux qui pensent que l’usage prédomine sur la propriété.

Comment ça marche ?

Le principe de zilok est très simple! En s’inscrivant sur le site zilok, ce dernier nous offre l’accès à une bibliothèque d’outils, d’objets et d’appareils en tout genre qui se trouve plus moins à proximité de nous. Les personnes voulant louer leurs objets peuvent le faire très facilement sur le site et les personnes souhaitant trouver des objets à louer peuvent en trouver aussi facilement.

- Dans le cas d’une location d’objet sur zilok.com

Le particulier qui loue un objet doit payer un acompte et l’assurance lors de la réservation de son objet sur zilok.com et payera la différence lors de la rencontre avec le particulier loueur. Le professionnel qui loue un objet doit faire une demande de devis sur le site zilok qu’il recevra rapidement afin de poursuivre la location

- Dans le cas d’un dépôt d’objet sur zilok

Le particulier loueur doit saisir les différentes informations concernant son objet (Prix, photos, description…). Une fois le dépôt de l’annonce sur le site, les particuliers cherchant à louer un objet n’ont plus qu’à contacter les particuliers loueurs pour convenir d’une date et heure de location et ainsi poursuivre la location. Dans le cas d’un professionnel cherchant à louer un objet sur zilok.com, le loueur n’aura qu’à faire signer une demande de devis en ligne pour valider la location.

C’est simple, facile, efficace et c’est collaboratif !!!

Et dans la pratique ?

Comme le nom de la rubrique l’indique, nous avons testé ce site dans un cadre réel

- Inscription :

Le formulaire que propose zilok.com est un peu trop long à mon sens. J’aurais aimé quelque chose de plus simple et de plus conviviale. Surtout quand je vois le titre de la page « Etape 1 : Création de compte », ça me fait clairement peur. Mais sinon, mon inscription se déroule très bien, je valide donc les différentes informations pour aller plus loin.

Inscription au site zilok.com

- Ajout d’objets :

La validation de l’inscription me transfert sur une page « Ajouter des objets rapidement », est-ce l’étape 2 ? Je ne comprends pas trop cette page au premier abord. D’accord je viens de comprendre, ce formulaire me demande si j’ai des objets chez moi que je souhaite louer. Je coche 2/3 objets que j’ai dans mon placard (dommage je n’ai pas de « voiture de luxe » J)

Location entre particuliers

Tarifs des objets :

Une nouvelle page s’affiche pour que je définisse le prix demandé par jour pour l’ensemble des mes objets. Les champs sont pré-renseignés en fonction du produit ce que je trouve plutôt pas mal surtout que ce n’est pas bloqué. Je vais donc mettre mon appareil photo à 17€/jour au lieu de 15€/jour. Zilok m’annonce que le prix affiché par jour sera de 22€/jour pour mon APN que j’ai mis à 17€, j’en conclu donc que le site zilok.com se prend une commission de 5€ sur ce produit soit presque 20%. Il me semblait que la commission était entre 5% et 10%… à vérifier plus tard.

zilok-mesobjets2-consommation-collaborative-vosheros.com

- Fiches produits des objets :

J’arrive maintenant sur un tableau avec mes différents produits que je souhaite louer, je peux dès à présent modifier les informations, mettre en pause la location de l’objet, le partager sur Facebook ou encore Twitter. En cliquant sur « Modifier », je peux modifier complétement la fiche produit de mon produit c’est-à-dire donner la vrai photo, faire un description plus sympathique, donner le montant de la caution, donner une durée minimum et maximum de location par exemple. C’est super complet, peut-être un peu trop. Par exemple, si on avait renseigné la marque et le modèle du produit, zilok aurait pu pré-renseignés certaines informations comme le libellé, la description, les caractéristiques, la photo…du produits. Bref ce n’est pas vraiment grave mais c’est vrai que ça rebute sûrement certaine personnes. Je décide donc de ne pas tout paramétrer et clic sur « mise en ligne rapide »…il faut le trouver d’ailleurs ce bouton. Ah mais non ce bouton sert en fait à mettre en ligne rapidement des objets, ce n’est pas ce que je voulais faire. Après 30s passé sur cette page, je me rends à l’évidence que mes objets sont déjà en vente, je vais quand même vérifier ça via le moteur de recherche du site. Je tente ma recherche avec « Machine à coudre », il ne doit pas y en avoir énormément près de chez moi J. Bon effectivement mes produits sont mis en ligne. C’est rapide pour cette fois, un peu trop peut-être, j’aurais aimé avoir un message du genre « Vos produits sont désormais en location » par exemple. Bref, je chipote.

- Je veux louer une perceuse :

Je vais maintenant louer une perceuse pour la journée. En cherchant via le moteur de recherche « Ponceuse à Aytré », zilok.com je retourne 11 résultats, plutôt pas mal comme résultat. Voyons maintenant le contenu, les 5 premiers résultats sont des « loueur professionnel » et les 6 autres, des « Particulier ». Je prends une annonce qui fait bien « rêver ». Il s’agit d’un particulier qui loue une « perceuse tamponneuse TE 15 de la marque HILTI »… une véritable bombe …le tarif est de 18,75€/jour. Comme c’est un test, je vais quand même voir ce que j’économise en louant cette perceuse. Je viens de regarder sur un site de vente en ligne, la perceuse est en vente à 700€. Cela veut dire que je pourrais louer presque 40 fois cette perceuse, énorme non ? N’étant pas un grand bricoleur, je ne penses pas utiliser une perceuse 40fois…dans toute ma vie J. Et puis, vous savez sûrement ce que Marion Carrette (co-fondatrice de zilok) dit des perceuses, elles sont en générale utilisées 8 min dans toutes leurs vies….une hérésie ! Bref c’est top, je décide de prendre contact avec le propriétaire et de réserver la perceuse sur la plateforme zilok afin de bénéficier de garantie sur la location

Fiche d'un produit en location

- Confirmation de la réservation :

J’arrive sur l’écran de réservation, très agressif je trouve, ça fait limite peur. Cet écran résume très bien ma future location : date, propriétaire, adresse, assurance, caution, prix, durée… Je dois payer un acompte de 3,75€ sur le site pour valider la réservation et je donnerai le reste au propriétaire quand il me donnera l’objet, soit les 15€ restant. Les 3,75€ correspondent bien à la commission du site. Il y a juste quelque chose que je ne comprends pas. J’ai contacté le propriétaire juste avant donc je pourrais avoir les coordonnées de ce dernier sans passer par le site. C’est un point assez flou, et j’aimerai bien avoir la réponse. Pour ce test, j’ai envoyé un mail au propriétaire lui demandant ces coordonnées, je vous indiquerai comment ça marche suite à l’envoi de ce message.

Réservation d'un produit à la location

Quelques chiffres

- 200 000 objets en locations (en date d’avril 2014)
– 180 000 membres
– 300 000 visiteurs par mois
– 10 000/15 000 locations mensuelles
– 5 millions d’euros de chiffre d’affaire
– 10 salariés
– Zilok a été créé en 2007

Carte d’identité de zilok
URL : http://fr.zilok.com/
Facebook : https://www.facebook.com/ZilokFrance
Twitter : https://twitter.com/Zilok – @Zilok
Google : https://plus.google.com/114891556878267013697
Youtube : https://www.youtube.com/user/zilokvideos
Blog : http://fr.zilok.com/blog/
FAQ : http://fr.zilok.com/support/faq/
Mail : contact@zilok.com
Téléphone : 01 53 40 80 82
Adresse : 22 Rue du Sentier 75002 PARIS

Business Model

- Les professionnels de la location payent un abonnement (à partir de 329€ HT /an)
– Les particuliers qui veulent louer des objets eux, peuvent en payant une commission de 5 % à 10% du prix de la location au site.
– Pour le propriétaire de l’objet, la location est entièrement gratuite.

Ce que nous retenons de zilok.com

Les +
– L’idée de louer des objets non utilisés chez nous et d’arrondir ces fins de mois avec est hyper séduisante
– Il y a beaucoup d’objets en location sur le site
– Les annonces sont de qualités

Les -
– L’ergonomie du site n’est pas vraiment optimale, il y a du travail à faire de ce côté-là
– Le site qui reste très austère. J’aurai aimé quelque chose de plus convivial
– Les publicités sont très présentes sur le site est perturbes souvent la navigation, c’est dommage

Auteur Mathieu CUNIN

Co-fondateur du site vosheros.com et passionné de consommation collaborative.

NOUS AVONS TESTE POUR VOUS – jestocke.com – Site de stockage

Qu’est-ce que jestocke.com ?

Logo jestocke

Jestocke est une plateforme de stockage entre particuliers. Ce site de consommation collaborative permet de mettre en relation des particuliers qui disposent d’espace chez eux et des particuliers à la recherche d’une solution simple et économique pour stocker un surplus d’affaires, de cartons, ou encore de meubles…

Jestocke.com est un site de réservation et de location d’espace de stockage entre particuliers. Cette solution permet ainsi de faire partager l’espace inutilisé.

Le site jestocke.com souhaite devenir l’alternative la moins chère, la plus simple et la plus rapide par rapport aux centres de self-stockage que nous connaissons tous (homebox, shurgard…)

 

A qui s’adresse jestocke ?

- Jestocke.com s’adresse d’un côté aux propriétaires qui ont de l’espace vide chez eux et qui souhaite arrondir leur fin de mois,

- De l’autre côté, le site de stockage entre particulier, s’adresse aux particuliers qui n’ont peu ou pas de place de stockage chez eux et recherche un espace vide pour entreposer leurs affaires

 

Comment ça marche ?

Les personnes qui possàde un espace de stockage vide dans leurs  appartements, bureaux, maisons, hangars ou garages, déposent leurs annonces sur le site jestocke.com gratuitement en indiquant différentes informations comme le lieu, la surface, la sécurisation… Les personnes à la recherche d’espace de stockage peuvent consulter les annonces de stockage autour d’eux et le réserver facilement en ligne.

 

Et dans la pratique ?

Comme le nom de la rubrique l’indique, nous avons testé ce site dans un cadre réel

- Dépôt d’annonce :

Je vais tout d’abord commencer par créer une annonce et ça tombe bien puisque j’ai une place de parking chez moi qui est inutilisée. Je vais donc mettre en location cette place de parking. Le formulaire est clairement bien fait, c’est sobre et pratique. Ne connaissant pas le prix moyen de location de ce genre de bien, le site jestocke.com me propose un article bien fait qui reprend des fourchettes de prix pour évaluer le tarif à proposer dans l’annonce. Les différentes informations sont remplies, je décide de publier l’annonce.


Création annonce jestocke

- Inscription :

L’inscription sur jestocke.com se fait en 2s. C’est vraiment super simple, un bon point pour le site de location entre particuliers.

Inscription jestocke

- Mes annonces :

Mon annonce est en ligne, super !!! Je peux la modifier, la visualiser et aussi la supprimer. C’est intuitif, rapide, efficace, j’aime beaucoup. Dans mon espace je peux aussi suivre mes locations, mes paiements… le minimum vital. Ce n’est pas perturbant, au contraire c’est très rassurant

Compte jestocke

- Mon annonce :

Je décide d’aller voir comment s’affiche mon annonce comme si j’étais un futur « client ». La fiche est vraiment sympa, c’est simple et clair comme l’ensemble du site d’ailleurs. Le prix n’est clairement pas bien mis en avant mais bon la clarté de l’ensemble de la fiche est vraiment bonne.

Annonce jestocke

C’est nettement mieux avec la photo de ma place de parking :)

Annonce photo jestocke

 

 

Quelques chiffres :

- Jestocke.com a été lancé en 2013 par Laure Courty
– 302 garde-meubles disponibles sur l’ensemble du territoire Français (en date d’avril 2014)
– 9 personnes devraient composer l’équipe de jestocke.com fin 2014
– Le chiffre d’affaire devrait être de 800 000€ fin 2014
– Une levée de fond est en cours de réalisation et devrait être de 300 000€

 

Carte d’identité de jestocke.fr

URL : http://jestocke.com/
Facebook : https://www.facebook.com/jestocke
Twitter : https://twitter.com/jestocke – @jestocke
Google+ : https://plus.google.com/112575705899063066280
Youtube : https://www.youtube.com/user/jestocke
Blog : http://www.jestocke.com/blog
Mail : contact@jestocke.com
FAQ : http://www.jestocke.com/faq
Adresse : 12 rue Théodore Ducos, 33000 Bordeaux
Téléphone : 09 53 43 18 34

 

Business Model

- Le site jestocke.com prend une commission comprise entre 12% et 20% du prix annoncé par le propriétaire. Cette commission englobe la mise en relation entre les personnes, les différents contrats découlant de la location de l’espace et l’assistance.

-  jestocke prend une commission comprise entre 12 et 20 % du prix fixé par le propriétaire de l’espace pour la mise en relation, les contrats, l’assistance et à terme l’assurance. Notre offre de lancement est à 9,90 euros.

 

Ce que nous retenons de jestocke.com

Les +

- Idée innovante et intéressante
– L’image de la marque est propre
– Le site est clair et simple d’utilisation
– Modàle gagnant/gagnant

Les -

- C’est un marché tout nouveau en tout cas sur Internet. Il va y avoir un sacré travail d’éducation aupràs des particuliers (voisins, amis…)
– L’image du site aurait mérité d’être plus marquante. Elle est propre mais peut-être pas assez punchy. Il n’y a pas vraiment d’image de marque, c’est dommage.
– La sécurité et l’assurance sont indispensables pour ce genre de service. Je trouve que ce site manque de clarté à ce sujet.
– Il y a encore peu d’annonces sur le site jestocke.com (mais un bel avenir devant lui, nous l’espérons)

 

Auteur Mathieu CUNIN

Co-fondateur du site vosheros.com et passionné de consommation collaborative.

Consommez intelligemment, aimez la consommation collaborative :

Depuis quelques temps, comme nous l’évoquons quotidiennement sur nos réseaux sociaux (facebook, twitter, google+…), après une longue et douloureuse période de consommation de masse où le maître mot était CONSOMMER, CONSOMMER, CONSOMMER, un mode de consommation que nous avions tous perdu, refait surface, c’est ce que nous appelons la consommation collaborative.

La consommation collaborative, un enjeux pour l'avenir

Les politiques actuels, les scandales à répétitions, les crises économiques, le pouvoir d’achat des ménages en bernes…. Nous font oublier ce que nous faisons jusque-là, c’est-à-dire, consommer pour la propriété et non consommer pour l’usage.

Nous avons tous acheté des appareils électroniques que nous n’utilisons plus ou presque pas. Trouvez-vous ça normal ? On en parle souvent mais saviez-vous qu’une perceuse est utilisé en moyenne 12 minutes sur tout sa durée de vie.

Est-ce que ça ne serait pas mieux de s’équiper en pensant « commun ». Un appareil de ce type peut être utile à votre voisin ou encore l’étudiant de votre ville par exemple

C’est ça la consommation collaborative, réfléchir intelligemment à notre consommation pour la rendre la plus logique possible. En optimisant l’utilisation de ce genre d’appareil, tout le monde est gagnant, la communauté fait des économies.

Ce genre de consommation ne s’applique pas qu’aux biens, ça peut s’appliquer aux services via le jobbing par exemple,…

Saviez-vous que selon l’enquête « Nouvelles consommations, nouvelle confiance », publié le 14 novembre 2013,

- 78% des Français qui pratiquent la consommation collaborative ont confiance dans les échanges entre les particuliers
– 50% des Français sont adepte de la consommation collaborative,
– Dans les 50% autres Français qui n’utilisent pas encore ce type de consommation, 32% souhaitent utiliser la consommation collaborative dans leur quotidien

Selon Daniel Boy, qui est directeur de Recherche au centre de recherches politiques de Sciences Po et professeurs à Sciences-Po, la consommation collaborative s’explique en partie par la situation économie et les différentes crises que nous avons subies ces dernières années. Les adeptes de ce nouveau mode de consommation sont globalement les classes moyennes, les plus pauvres sont malheureusement mis de côté du fait de leurs non accès à Internet.

Selon Bryan Walsh, qui est un excellent journaliste du TIME magazine la consommation collaborative est une des dix idées amenées à changer le monde dans les prochaines années.

N’attendez plus, convertissez-vous à la consommation collaborative, il y a que du positif

- vous faîtes des rencontres,
– vous faites des économies,
– vous faîtes une bonne action en diminuant le gaspillage des ressources,
– vous améliorez votre qualité de vie,

….intelligent non ?

Et surtout, n’oubliez pas que ce que nous possédons n’est pas si important que cela, ce qui est important c’est ce que nous partageons avec les autres.

Sources :
Laposte.fr
Time magazine

Auteur Mathieu CUNIN

Co-fondateur du site vosheros.com et passionné de consommation collaborative.

1 2  Haut de page